Les châteaux de Sables

 

Sortie le 1er avril 2015

Film d'Olivier Jahan

Avec: Emma De Caunes,  Yannick Renier, Christelle Brücher, Gaelle Bona et la participation d'Alain Chamfort

Prix Cinéma 2015 de la Fondation Diane & Lucien Barrière

Éléonore, la trentaine, vient de perdre son père. Il lui a légué sa maison en Bretagne, dans les Côtes d’Armor. Elle est photographe, a connu un certain succès mais les affaires ne marchent plus comme avant. Il faut absolument qu’elle vende cette maison. Elle s’y rend avec Samuel, son ancien compagnon dont elle s’est séparée il y a quelque temps, parce qu’elle ne se sent pas d’aller seule dans cette maison où elle n’est pas retournée depuis la mort de son père.
Mais elle joue avec le feu - car elle sait bien que leur relation ne s’est pas franchement apaisée, même si elle a eu depuis quelques aventures et que Samuel vit à présent avec Laure. Claire Andrieux, l’agent immobilier, s’est occupée d’organiser des visites durant les deux jours où Éléonore et Samuel vont rester dans la maison. C’est un drôle de week-end que ces trois-là s’apprêtent à passer. Un week-end surprenant, riche en surprises et en émotions, en tensions, souvenirs et engueulades, en moments mélancoliques et absurdes, dont Éléonore et Samuel sortiront forcément changés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entretien avec Alain Chamfort:

 

Vous êtes un comédien plutôt rare au cinéma puisque LES CHÂTEAUX DE SABLE n’est que votre deuxième films! Qu’est-ce qui vous a donné envie de tourner avec Olivier Jahan ?

 

D’abord le fait qu’il me propose de lire son scénario! Le cinéma reste pour moi une expérience intéressante à tenter. Je ne me considère pas comme un acteur avec un immense talent, mais à partir du moment où un réalisateur semble me faire confiance, ça m’intéresse et j’essaye de ne pas le décevoir...

Votre personnage habite le film comme une ombre,un souvenir. C’est ce qui vous touchait dans le fait de l’incarner?

 

Oui, je sentais beaucoup de tendresse dans cette histoire. Le film joue sur des sentiments contradictoires comme la nostalgie ou le deuil, chacun des personnages doit à un moment prendre des décisions importantes. Éléonore, ma fille dans le film, découvre que son père a eu une histoire d’amour avec une femme de la région. Il y a dans chaque famille des vies qui se croisent et des non-dits qui par moments se révèlent au grand jour. J’aime cette idée que chacun d’entre nous a droit à son jardin secret et le regard d’Olivier sur ces sujets...

C’est Emma de Caunes qui joue votre fille dans le film. Je crois que ce rapport père-fille, très tendre, s’est instauré assez vite et naturellement entre vous deux...

 

J’ai moi-même une fille qui a l’âge d’Emma et même si elles ont des personnalités assez différentes, il y avait quelque chose d’évident entre nous. Même quand nous ne tournions pas, cette sensation, (j’allais dire cette filiation!), continuait d’exister.

Ce genre d’expérience vous donne-t-elle envie de faire plus souvent l’acteur?

 

C’est avant tout une question de propositions. Non pas que j’attende quoi que ce soit mais je sais que le succès d’un comédien tient aussi au fait que les films dans lesquels il joue sont ou pas des succès. Quand on me demande de jouer dans un film, c’est rarement pour un blockbuster mais plutôt pour du cinéma d’auteur un peu à la marge. Alors honnêtement, je n’ai pas l’obsession de devenir acteur mais LES CHÂTEAUX DE SABLE restera comme un très joli moment de cette autre carrière!

 

 

 

 

Additional information